Au bonheur des dames, Emile Zola


BIOGRAPHIE

Emile Edouard Charles Antoine Zola est né le 2 Avril 1840. La société créée par son père tombe dans les mains de ses créanciers à la mort de celui ci. Veuve et totalement démunie, sa mère parvient quand même à payer l’éducation de son fils unique. La passion pour la littérature de Zola se révèle bien tôt. Depuis son jeune âge, il est sûr qu’il sera un grand écrivain. Il débute en tant que commis dans une librairie pour finir à être attaché de presse.
De 1866 à 1868, Emile Zola est journaliste littéraire. Deux ans après, il devient journaliste politique. Pendant la période de 1872 à 1877, Zola publie un roman tous les ans. En 1881, l’auteur démissionne pour devenir écrivain. L’auteur a deux femmes dans sa vie : sa compagne depuis toujours, avec laquelle il n’a pas eu d’enfant et, sa maîtresse, avec qui, il a eu deux enfants. De 1894 en 1899, il s’est engagé dans l’affaire Dreyfus. Cette affaire lui a coûté un an d’emprisonnement assorti d’une amende élevée. Il consacre la dernière partie de sa vie à écrire des romans, à faire de la photographie. Il meurt le 29 Septembre 1902, asphyxié pendant la nuit par le feu couvert dans la cheminée de sa maison.
Emile Zola a été l’auteur de plusieurs œuvres complètes, critiques, des romans et nouvelles, de pièces de théâtre et de poèmes lyriques.
RESUME

Denise Baudu prend en charge ses deux frères après la mort de ses parents. Ils partent de leur ville pour chercher travail auprès de leur oncle Baudu qui leur a promis une place dans son magasin. Suite à la rude concurrence que subit la petite boutique de M. Baudu, il ne peut embaucher Denise. Il lui propose de postuler auprès des autres boutiques mais non pas chez le principal concurrent Au bonheur des Dames. Ne trouvant pas de succès auprès des petits commerces, Denise postule dans le grand bazar Au Bonheur des Dames. Son apparence modeste ne lui permet pas de décrocher ce poste, mais Mr Mouret, le patron, trouve en elle un charme caché et décide de l’embaucher. Durant des mois, Denise subit les hostilités de ses collègues.
Elle est surendettée à cause de son frère, refuse de suivre les conseils de Pauline qui lui propose de chercher un amant pour remédier à ses problèmes et trouve un deuxième emploi qu’elle fait le soir. Elle se fait licencier de la boutique à cause d’un de ses prétendants qu’elle a repoussé avec gentillesse. Elle trouve du travail ailleurs et assiste peu à peu à la montée en puissance de la boutique Au Bonheur des dames, au détriment des petits commerces. Les petits bazars se ferment un par un devant la forte concurrence que lance Mr Mouret.
Denise retrouve son travail dans le grand magasin Au Bonheur des Dames. Elle est promue au poste de seconde vendeuse. Le patron lui fait des avances qu’elle refuse gentiment. Jalouse, la maîtresse de M. Mouret prépare un mauvais coup contre Denise, ce qui coûte à cette première la séparation avec le patron. Ce dernier succombe totalement au charme de Denise, qui continue à repousser les avances de son patron mais fait bien son travail en tant que collaboratrice. Elle obtient une nouvelle promotion tandis que la vie de ses proches s’écroule de plus en plus. Mr Mouret décide enfin de demander la main de Denise, qui accepte après quelques hésitations.

ANALYSES

Au bonheur des Dames constitue le onzième roman d’Emile Zola. Il a été écrit en 1883 à l’époque où la France a connu un grand essor économique et industriel. Cette époque a été marquée par la construction des chemins de fer et l’affluence des grands magasins. Ce contexte a inspiré l’auteur dans la rédaction de son œuvre.
Emile Zola a procédé par étape dans la rédaction de son roman. A part le contexte économique, il s’est aussi inspiré des œuvres littéraires de Balzac, de César Birotteau. Il a même fait ses propres investigations : recoupement de journal, découverte de la réalité dans les grands magasins, enquête auprès des dirigeants de ces grands commerces. Ensuite, il a suivi une méthodologie dans la rédaction de son œuvre : vision d’une ébauche, regroupement de notes, élaboration d’un plan détaillé, résumé par chapitre et enfin rédaction de l’œuvre.
L’auteur accorde beaucoup d’importance aux traits de personnalité des personnages de son roman. Il a su créer une certaine cohérence entre ses personnages. Au Bonheur des Dames est un roman inspiré du naturalisme. L’auteur annonce le point de départ. Ensuite, il construit un édifice sur lequel ses personnages et les événements vont se développer. Enfin, il démontre l’évidence de la succession des faits.
Le roman met en exergue la naissance de l’urbanisation, la mise en route d’un progrès social, la notion d’un autre système de vente et de management, qui représente le capitalisme de l’époque mais qui est toujours d’actualité de nos jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *