JANE EYRE (Charlotte Brontë)


jane-eyre-2575272 

BIOGRAPHIE DE CHARLOTTE BRONTE

Issue d’une famille de six enfants, Charlotte Brontë est née le 21 Avril 1816 à Thornton dans la région de Yorkshire.

Elle perd très tôt sa mère et ses deux sœurs aînées. Elle peut cependant continuer ses études dans un pensionnat. Ensuite, elle devient institutrice puis gouvernante dans une famille particulière. En 1846, Charlotte et ses deux sœurs cadettes se mettent à l’écriture de poèmes, de romans et de pièces de théâtre. Par crainte de ne pas être publiées, elles publient anonymement leurs œuvres dans un premier temps. Après deux ans, elles révèlent leur identité. En 1848, Charlotte subit de drame de perdre son frère et ses deux sœurs cadettes. En 1854, elle épouse le révérend Arthur Bell Nicholls malgré l’opposition de son père. A peine un an après son mariage, elle meurt, enceinte. Les sœurs Brontë ont marqué de leur empreinte la littérature anglaise de l’époque victorienne.

 

RESUME

Jane Eyre a perdu très tôt ses parents. Elle a été accueilli par son oncle Mr Reed et sa famille. A la mort de son oncle, elle est maltraitée par sa tante Mrs Reed et son cousin. A la suite d’une violente dispute avec son cousin, Jane tombe malade. L’apothicaire la soigne et suggère à sa tante de la transférer dans un pensionnat. Agée de dix ans, Jane intègre un misérable pensionnat de Lowood où les conditions de vie sont rudimentaires, dans un milieu insalubre. Une épidémie de tuberculose frappe cette institution. Le pensionnat de Lowood survit à cette épreuve et devient un bien meilleur établissement. Il permet à Jane de poursuivre ses études. Elle y devient institutrice. Ensuite, Jane cherche du travail ailleurs. Elle trouve un emploi comme gouvernante dans une famille particulière à Thornfield Hall. Au fur et à mesure du temps, elle tombe amoureuse de son maître Mr Rochester. Celui-ci demande sa main. Leur amour est impossible car Jane apprend le jour de son mariage que Mr Rochester est déjà marié. Aliénée, sa femme est enfermée dans la tour de Thornfield. Déçue et dépitée, Jane quitte la maison de Thornfield sans savoir où aller. Au bord de l’agonie après quelques jours de fuite, elle est accueillie par la famille Rivers. Elle se lie d’amitié avec un pasteur et ses deux sœurs. Il lui trouve un poste d’institutrice dans une école. Après la mort de Mrs Reed, elle apprend presque en même temps qu’elle est la seule héritière de son oncle Mr Reed et que ses nouvelles amies Mary et Diana sont ses cousines. Le pasteur demande la main de Jane. Une nuit, ses songes la ramènent à Thornfield. Le lendemain même, elle part pour son ancien lieu de travail. Elle le trouve en ruine. Au final, son amour pour M.Rochester est le plus fort et ils se marient.

 

COMMENTAIRES

Beaucoup disent que Jane Eyre est une autobiographie de son auteur ou du moins inspirée de son histoire. En effet, les péripéties de l’histoire présentent beaucoup de similitudes avec la vie de Charlotte Brontë, comme la mise en pension de l’héroïne dès son jeune âge qui est aussi un fait vécu par l’auteur. L’histoire raconte la vie d’une jeune femme qui souhaite être indépendante et décide de prendre sa vie en main. Elle fait des efforts pour pouvoir poursuivre ses études malgré une condition sociale modeste. L’héroïne veut échapper à la misère qui lui est destinée. Jane Eyre incite à une révolution morale de la femme. D’autant plus qu’à cette époque, les conditions sociales de la femme ne leur permettaient pas de s’épanouir.

De plus, le roman raconte combien il était difficile à l’époque de vivre un amour avec quelqu’un d’une autre classe sociale. Jane Eyre a été certainement un roman exutoire de Charlotte Brontë. C’est à travers ce roman que l’auteur a pu exprimer ses propos féministes de son époque, l’époque victorienne.

En outre, le récit à la première personne nous transporte intimement dans la vie de Jane, ses ressentis, ses angoisses, ses chagrins, sa joie et sa passion. D’un point de vue littéraire, la syntaxe est pure, fluide et poétique. Ce roman a été une source d’inspiration pour beaucoup d’auteurs et de cinéastes. Sa lecture sera d’autant plus intéressante si elle est précédée ou suivie du roman Orgueil et Préjugés de Jane Austen qui a comme point commun les propos féministes de l’héroïne. Depuis 1910 jusqu’à maintenant, on dénombre une dizaine de films cinématographiques sur Jane Eyre, sans compter plusieurs séries émises par la chaîne BBC.

 

2 réflexions au sujet de « JANE EYRE (Charlotte Brontë) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *