Société et géopolitique


Nous sommes au début d’une Révolution.
Le géant qu’est l’Europe Catholique Unie voit ses appuis s’effriter.

Tout d’abord, la noblesse ne supporte plus de voir aristocrates et religieux se partager seuls les connaissances scientifiques. Eux-aussi désirent profiter de cette manne. »Créer des usines », « entreprendre », « avancer dans l’ascenseur social », voilà ce que la noblesse désire ardemment et qu’elle se voyait refuser.

Ensuite, l’unité européenne se fissure et la puissance de la Foi avec elle… Les échanges économiques et diplomatiques avec les païens et les hérétiques (d’un point de vue catholique) se multiplient. La justice laïque reprend du terrain sur la justice inquisitoriale sous le regard bienveillant des dirigeants, ravis de voir leurs souverainetés nationales, sur ce point, récupérées…

Enfin, les croisades et les guerres ont provoqués un déséquilibre social. Les hommes sont morts à la guerre. Des grandes familles se retrouvent sans héritiers mâles ni bons mariages pour leurs filles. De nombreuses femmes, devenues rapidement veuves, profitent de cette liberté nouvelle pour réclamer de nouveaux droits…

Une réflexion au sujet de « Société et géopolitique »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *